Apprenez à percevoir et vivre ce qui est en vous

Après le lâcher des ballons, le lâcher des dragons.

⇒ Qui n’a pas vécu l’expérience à son jeune âge ou plus tard, de laisser s’échapper de sa main un ou plusieurs ballons ?

⇒ Qui n’a pas eu le plaisir ou parfois la tristesse de voir son ballon s’envoler tranquillement dans l’infini des airs ?

Maintenant, tout en lisant ces mots et en percevant vos sensations qui pourront être activées par cette lecture, imaginez ceci.

Hello-Dragon

 

En vous plusieurs ballons peuvent n’avoir jamais été lâchés, des ballons alourdis par des peurs, peurs qui entraînent des fins parfois fâcheuses, des réactions inadaptées à des situations précises. Cela peut être aussi des colères, des inhibitions.

En vous donc, des émotions peuvent empêcher vos sens à percevoir l’instant dans sa simple réalité.

Ces émotions vous poussent à réagir en deçà de la réalité de la situation où s’exerce votre comportement simplement décalé parce qu’il est « calé » sur une autre situation.

 

Eh oui ! C’est dans le cours de nos vies.

Ces deux faits se répondent.

⇒ Qui n’a pas vécu dans sa vie des situations où les sensations de son corps ont perçu un danger ? Un danger mortel ?

⇒ Qui n’a pas eu des comportements où lui est venu le constat qu’ils avaient été mal ajustés à la situation ?

 

Voici les deux raisons principales qui font

que nous avons oublié ces expériences.

 

– La première est le fait que ces expériences où nos sens enregistrent un danger mortel peuvent remonter jusqu’à notre vie intra-utérine.

– Pour la deuxième raison, avant de vous l’exposer, je vous propose, de méditer ceci, il est fort possible que vous vous souveniez d’une expérience où vous avez frôlé la mort, maintenant pouvez-vous me décrire les sensations qui ont été enregistrées ?

Non. Pourquoi ?

Notre cerveau ne laisse pas à notre conscience une suite de sensations où la mort a semblé venir car cela nous semble comme mettre notre main sur la plaque chauffante. Pourtant le danger est passé.

 

Croyez-vous que l’idée du danger par ce cheminement de sensations va tout bonnement ne plus avoir d’impact dans notre inconscient ?

 

Moi-même, Luc Geiger (technique Nerti), Luc Nicon (technique Tipi) et bien d’autres avons constaté que ce cheminement agissait dans l’inconscient humain encore des années plus tard.

Ce cheminement sensitif arrêté va codifier ou programmer notre cerveau à l’éviter à chaque fois qu’une situation extérieure l’activera.

 

Vous retrouvez ces « codants » dans toutes vos réactions décalées ou inhibées.

 

sxc.hu

sxc.hu

Qu’est-ce que cela veut dire, concrètement ?

 

Voici des exemples.

 

∴ Vous êtes jaloux outre mesure, vous harcelez votre femme ou votre mari dès qu’il ou elle regarde quelqu’un d’autre ?

∴ Vous ne supportez pas que quelqu’un vous passe devant ?

∴ Vous ne supportez pas que quelqu’un vous manque de respect ?

∴ Vous ne supportez pas de ne pas être pris en considération ?

∴ Vous avez peur du noir ?

∴ Vous avez peur de … sortir … être seul … des araignées… de la foule ou bien d’autre chose…

∴ Vous n’arrivez pas à exprimer vos envies, votre désaccord ou autres…

Dans tous ces cas et bien d’autres encore, vous pouvez être sûr que derrière votre comportement, il y a un codant c’est-à-dire un enregistrement d’une mort présumée.

⇒ Pourquoi présumée ? Parce que tout simplement vous n’êtes pas mort.

sxc.hu

sxc.hu

 

Luc Geiger, concepteur de Nerti appelle cette construction de survie, des dragons.

Ces dragons pèsent très lourds dans notre inconscient et même s’ils nous protègent d’une impression de mort, ils nous plongent aussi dans une souffrance incompréhensible. Nous essayons tant bien que mal de « normaliser » par exemple la colère dans un « si je me mets en colère, c’est normal, je suis comme cela », ou de supporter la peur dans un « je n’y peux rien, c’est comme cela ! »

 

Maintenant, toutes les personnes qui ont découvert un des processus naturels de notre nature ont une bonne nouvelle pour vous.

Vous pouvez lâcher ces comportements, ces dragons, ces réactions inadaptées et apprendre à agir plutôt qu’à réagir.

Agir c’est être ajusté à son présent et lâcher des références passées et obsolètes ou les aligner d’une façon harmonieuse à la situation présente.

 

Pourquoi vous pouvez lâcher ces inscriptions ?

 

Comme cette pseudo-mort est ineffective, vous pouvez laisser se dérouler ce cheminement sensitif arrêté. Vous pouvez débrancher vos comportements réactifs ou inhibés que votre biologie a construit pour vous protéger d’une impression de danger qui n’existe plus. C’est simplement une mémoire sensitive.

 

L’effet est très bénéfique, j’en témoigne.

 

Le processus est en plus naturel et notre biologie le sait et en plus le demande, car la charge émotionnelle de stress qui est emmagasinée en soi est lourde, encombrante pour elle.

Comprenez qu’à partir du moment où des perceptions incorporées doivent être évitées, non seulement notre cerveau va être occupé et fixé sur cet évitement mais qu’en plus, notre biologie va être chargée des informations non digérées, qui stagnent en nous et qui, par cette stagnation, entraîne des toxines émotionnelles.

 

Comprenez aussi que :

⇒ notre biologie va monopoliser sa vigilance sur ce qui doit être éviter, ce qui va coûter en énergie,

⇒ notre cerveau va devoir garder les informations de danger comme références défensives tout en les maintenant hors de notre conscience pour nous protéger. Ce double fait cause des distorsions internes.

 

Dspool sxc.hu

Dspool sxc.hu

 

Les situations qui provoquent ces « codants ».

 

Elles peuvent être diverses et pas forcément hyper choquante car c’est le ressenti biologique de mort qui va jouer bien plus que la situation liée à cette codification.

Je pourrais vous en dépeindre plusieurs, mais le plus important n’est pas tant de reconnaître les situations. Nous resterions alors dans la tête ce qui n’aide en rien à lâcher le cheminement sensitif, bien au contraire.

Le plus important c’est d’aller au niveau sensitif pour lâcher ces mémoires.

 

Comment se passe le déroulement sensitif des « codants » ?

 

À partir d’une situation où se produit le décalage et l’émotion réactive, l’accès à ce codant est facile. Il suffit de laisser dérouler le cheminement sensitif. Cela peut être très rapide ou plus long suivant la résistance qui va être exercé.

Ce lâcher-prise et laisser-faire est tellement simple qu’il peut paraître improbable ou faux.

Pourtant des centaines et centaines de personnes aujourd’hui peuvent vous certifier le contraire, car ils ont expérimenté les bienfaits que ce déroulé apporte en l’utilisant déjà pour eux-mêmes.

Luc Geiger, moi-même et bien d’autres avons le rêve non secret de voir dans le ciel s’envoler des nuées de dragons, merci à eux, et voir sur votre visage se dessiner un sourire libéré.

Dragon en Pierre

 

Si vous voulez apprendre la technique Nerti et pratiquer pour vous-même, un training Nerti, ou suivre une séance, vous pouvez me contacter ici.

Si vous désirez apprendre pour votre pratique professionnelle la technique Nerti, vous pouvez contacter Luc Geiger ici.

Nous nous réjouissons par avance de pouvoir contribuer à vous aider à percevoir la beauté de votre vie.

 

Laisser un commentaire

Espace membre gratuit