Apprenez à percevoir et vivre ce qui est en vous

Un jour d’amour avec le végétal.

Partage sur le deuxième stage d’initiation : « Apprenez à communiquer dans l’amour avec le végétal ».

Je suis agréablement touché par ce deuxième stage sur la communication subtile avec le végétal et motivé

pour vous proposer d’apprendre cette communication.

Comme le dit Wohlleben auteur du livre « La vie secrète des arbres »,

la nature est vivante et nous sommes nous-mêmes nature.

Voilà pourquoi, quand nous nous connectons à notre corps au niveau de son vivant naturel,

entre les deux notre se fait naturellement une communication.

C’est ce que les stagiaires du stage de début septembre ont pu expérimenter.

Simple ne veut pas dire facile.

 

Notre corps est naturellement connecté à son environnement et encore plus à la nature elle-même puisqu’il est nature. Depuis longtemps maintenant, beaucoup d’humains ont oublié cette connexion et nous nous sommes pour un grand nombre, réfugiés dans la raison intellectuelle. La raison a pris le plein pouvoir sur notre naturel. Cette organisation basée sur une vision limitée de la vie et conduite inconsciemment par l’autoprotection, peut pour certains et certaines fortement freinés la connexion consciente au vivant. Comprenez bien, comme cette connexion est naturelle et faisant complètement partie de notre matériel humain, nous gardons cette connexion dans notre inconscient.

Comme la plupart des stagiaires du stage de septembre avaient l’habitude de se connecter à leur vivant corporel, pour eux la découverte de cette communication a été facile. Quelques-uns ont dû se confronter à leurs croyances limitantes.

IMG_20170910_163231

Apprendre c’est désapprendre.

 

Nous avons appris à nous couper de nos perceptions, mais notre corps n’a jamais perdu la possibilité de se connecter au vivant puisqu’il vit les sensations, mouvements énergétiques, vibrations, émotions, pensées qui l’animent sans que notre intellect puisse repérer ces perceptions avec précision et détail.

Pourtant, à partir du moment où nous osons rencontrer le vivant dans notre corps en laissant de côté les pensées restrictives, alors la communication avec le subtil végétal devient possible.

Bien évidemment, le mental peut ensuit reprendre ses droits et réinstaller l’habitude du non ressenti et du refuge dans ce que nous reconnaissons comme pensées et perceptions « normales ». Aussi, pour continuer à bénéficier de la communication délicate avec le végétal, il convient de continuer à s’entraîner à connecter le vivant corporel. Cela commence par les niveaux vibrations, mouvements énergétiques, sensations agréables comme désagréables que notre corps vit à chaque instant afin de laisser ses sensations vivre à travers notre corps même quand nous nous connectons par exemple à une plante. C’est une canalisation où, d’une certaine manière, nous invitons le végétal à vivre en nous-mêmes.


Le végétal adore cela.

D’après ce que j’ai pu expérimenter, la nature adore percevoir notre communion avec elle, je dirai même qu’elle en a besoin. À partir du moment où nous le faisons elle nous remercie en nous communiquant son énergie ou son intelligence universelle. Bien sûr, si en bon gros humain vous pensez être le seul être capable d’intelligence, lol, cela va coincer.

 

Comment le stage d’initiation se déroule-t-il ?

 

Déjà, il se déroule sur deux jours.

Le premier est consacré à apprendre à passer de la sphère intellectuelle à la sphère du vivant corporel. Cet apprentissage est primordial dans la communication telle que je peux l’expérimenter. Elle ne s’invente pas, elle ne se fait absolument pas à partir de la pensée, mais des perceptions de son corps. Je dirai qu’elle ne s’apprend pas non plus vu que notre corps le fait déjà. Ce qui s’apprend c’est de se mettre au niveau du corps où cette communication se passe naturellement. Je crois que tout le monde peut l’apprendre à partir du moment où l’on accepte dans l’acte, de laisser le mental intellectuel conscient. (Je sais que l’expression n’est pas facile à saisir mais elle parle d’une fonction humaine précise et qu’il m’est difficile d’exprimer autrement car le mot exact n’existe pas dans notre langue).

Une fois que l’action du passage de la sphère corporelle à la sphère intellectuelle commence à être perçue, le deuxième jour entreprend de l’expérimenter en se connectant à une plante. Chaque stagiaire en a apporté une.

En étant connecté à son vivant corporel et simultanément à la plante, le vivant vit, parle et communique entre les deux formes de vie. Nous pouvons alors percevoir le vivant du végétal. Bien sûr cela demande de vérifier dans quelle proportion le « communicant » reste dans le représenté mental.

 

La communication peut être très précise.

Le végétal est comme une station de radio ou une chaîne de télévision où des émissions peuvent être suivies avec des fréquences particulières. Ainsi si nous nous connectons aux racines de la plante dans l’émission « vibration » notre corps va le percevoir à ce niveau.

 

C’est ce qui est expérimenté pendant la deuxième journée au travers d’exercice divers. Guy Mellinger et moi-même vous accompagnons à faire la différence entre votre sphère corporelle et votre sphère intellectuelle.

 

Le côté difficile.

 

Notre structure de survie à programmer un mécanisme de contrôle, car il a dans une certaine mesure, peur de la richesse infinie du vivant qui l’emport en deçà de son monde et de notre identité. La rencontre consciente avec cette richesse peut être, dans un premier abord, « renversante ou troublante ».

La conclusion du stage d’initiation.

 

Pour terminer le stage, nous plaçons les unes à la suite des autres les plantes qui ont été apportées par les participants. Cette action se passe en restant connectée avec les plantes. Nous prêtons attention à comment elles vivent leur proximité, leur rencontre. Au besoin nous les déplaçons dans l’observation et la perception de la communication non seulement entre elles, mais aussi avec chacun des participants, moi y compris.

Ce que j’ai trouvé magique est le fait que les plantes sont devenues comme des professeurs à notre rencontre. Elles étaient vibrantes d’amour, de douceur, de reconnaissance et les stagiaires ont pu expérimenter cette communication.

 

Merci à eux, merci à la nature, merci à Guy, merci à ma compagne, merci à moi-même, merci à la vie.

 

Le suivi du stage d’initiation.

 

Comme l’habitude à se réfugier dans la sphère intellectuelle est très ancrée, il est, à mes yeux primordial, de continuer l’entraînement à la connexion à la sphère du vivant corporelle. Il est aussi bon de savoir que cette action peut soulever de la résistance de notre égo qui désire garder le contrôle sur le vivant qui nous porte.

Pour se déshabituer de cet ancrage et ancrer une autre habitude, l’accès au premier sous-module de la formation internet « Surfez votre vie » est ouvert aux stagiaires. Plusieurs vidéos et PDF sont alors accessibles pour s’exercer. Les commentaires avec mes réponses sont aussi offerts avec la possibilité d’un atelier plus une séance individuelle par Skype.

Mon expérience m’a confirmé que ce suivi sur un ou deux mois était capital.

La suite de la formation par le stage 2 dont le sujet est la communication dans l’amour avec les arbres, est aussi à mes yeux, capital pour toutes personnes qui désirent communiquer en profondeur avec la nature.

Je reste à votre disposition pour toutes demandes complémentaires soit à travers les commentaires ci-dessous soit à ma page contact soit directement au 07 77 70 38 29.

Faire suivre à vos amis

: Nom
: Nom
: Nom
: Nom
: Nom

Laisser un commentaire

Espace membre gratuit